CMU :

Vous bénéficiez de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et vous souhaitez avoir des informations concernant la prise en charge de soins chez un pédicure-podologue.

Pour une consultation comportant un soin de pédicurie et sur prescription médicale pour des actes de la nomenclature de la sécurité sociale ( ongle incarné), il y a une prise en charge infime ( coefficient de 0,64 cts) mais qui peut permettre, dans certains cas, à votre mutuelle santé d’intervenir en complément. En somme, en dehors d'une prescription pour la prise en charge du diabète, vous ne serez jamais remboursé de la totalité de la consultation.

Tout d’abord, je me permets de vous rappeler le fonctionnement de la CMU.
Le fonds de financement de la CMU, établissement public national à caractère administratif, explique sur son site:
« Avec la couverture universelle de base, vous avez le droit à l’ensemble des prestations en nature de l’assurance maladie, dans les mêmes conditions que tous les assurés sociaux (prise en charge des soins en ville et à l’hôpital dans la limite des règles définies pour l’assurance maladie).
Ainsi, avec la seule CMU de base (sans assurance complémentaire), vous êtes redevable du ticket modérateur et du forfait hospitalier, c’est-à-dire la part non prise en charge par l’assurance maladie.
Les assurés sociaux au titre de la CMU de base ont exactement les mêmes droits que les autres assurés. www.cmu.fr

Concernant le remboursement des soins :
Il est indiqué sur le site de l’assurance maladie que :
« La C.M.U complémentaire possède tous les avantages d’un protection complémentaire : avec, en plus la gratuité et la dispense d’avance de frais chez tous les professionnels de santé pour vos soins remboursables. […].
Vos soins seront pris en charge à 100% sans avance de frais, y compris pour la part non remboursée par la sécurité sociale et le forfait journalier hospitalier. En outre, vous n'aurez pas à payer la participation forfaitaire d’un euro. www.ameli.fr
Il faut donc :
1) Que les soins prodigués par le podologue soient prescrits sur ordonnance médicale.
2) ET : pour des actes de la nomenclature de la sécurité sociale.
3) L’attestation CMU, délivrée par sa Caisse d’Assurance Maladie, pour un patient bénéficiaire de la CMU complémentaire.
S’il s’agit de soin de confort, ou d’une consultation classique il n’y a pas de remboursement de l’assurance maladie et donc pas de prise en charge par la CMU-C.

La loi n°99-641 à crée la couverture maladie universelle qui est entrée en vigueur au 1er Janvier 2000.
Le panier de soins défini dans ce cadre n’a rien prévu en ce qui concerne les actes conforts.
site mutuelle-conseil :